présentation karaté

 

Karaté Wado Ryu

Style de karaté japonais créé en 1939 par Otsuka Hironori (1892-1982).

Le Karaté Wado-ryu est principalement basée sur la souplesse des déplacements avec une nette préférence pour l’absorption de l’énergie adverse, dans l’esquive, plutôt que le blocage en force.

Le style Wado-ryu repose sur les principes suivants :

  • INASU : “laisser passer”, bloquer et contrer dans le même temps.
  • NAGASU : “aspirer comme l’eau”, faire un pas de côté pour éviter une attaque.
  • NORU :”enrouler”, contrer au bon moment afin de porter à son maximum la force générée par le mouvement en avant.
  • ZANSHIN : rester en éveil, attentif à son environnement.
  • YASUME : être relâché, sauf au moment de l’impact.
  • IRIMI : entrer dans l’adversaire.
  • MUDANA no WAZA : éliminer les mouvements superflus.

Il se compose aussi de 10 séquences de combats codifiés à pratiquer avec un partenaire, dans lesquelles sont illustrés les principes de l’esquive et l’influence du vieux Ju-jutsu.

Le Karaté convient à tous grands/petits, homme/femme, jeunes/âgés. N’importe qui peut commencer la pratique de l’aïkido car il n’y a pas de conditions physiques préalables et chacun apprend en fonction de ses capacités.

Karaté shotokan

Synthèse entre les techniques du Ju-jutsu, notamment du style Shindo Yoshin-ryu, et du karaté d’Okinawa introduit au Japon dans les années 1920 par Funakoshi Gischin, père du karaté Shotokan.

Le Shotokan est le style le plus pratiqué dans le monde, développée à partir de différents art martiaux par Gichin Funakoshi . Le Shotokan est divisé en trois parties : le Khon  ou « fondements », le Kumite (le combat), et les Katas (formes ou modèles des mouvements).

Les techniques du Shotokan sont caractérisées par des positions profondes et longues qui fournissent la stabilité, mouvements puissants et position renforçant les jambes. La force et la puissance sont souvent démontrées au moyen de mouvements plus lents et plus retenus. Les techniques de kumite reflètent ces positions et mouvements à un niveau moins élevé.